BD : Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc reprisait ses chaussettes ?

Auteurs : Zidrou et Roger
Editeur : Dargaud


Ou comment prouver qu’il n’est pas nécessaire d’en faire trop pour faire bien. Pour cette bande dessinée, s’entend, pas pour l’héroïne de ce récit qui incarne le don de soi par excellence. 

Celle dont il s’agit, c’est Catherine, septante-deux ans. Mère encore, pourtant, d’un enfant dépendant et fragile, Michel. Michel a quarante-trois ans. Suite à un accident de voiture une vingtaine d’années plus tôt, il est devenu un grand costaud aux capacités intellectuelles limitées. 

Ce que montre ce livre, c’est la relation mère-fils dans ce qu’elle a d’unique, d’exclusif, d’absolu, mais aussi de tyrannique et d’épuisant. Catherine est là, comme un repère rassurant qui sait tout, connaît les besoins les plus intimes, accepte les violences quotidiennes quelles que soient leur forme. Pardonne. Comprend. 

Avec beaucoup de tendresse et d’humour, les multiples facettes de ces êtres si communs et si exceptionnels sont révélées par Zidrou et Roger qui savent vraiment faire l’économie du pathétique, chacun dans leur art. Un dessin juste et une narration fluide qui suggèrent beaucoup plus encore qu’ils ne disent. 

Une belle réussite, donc, un hommage à ces héros anonymes dont l’entourage, souvent, se restreint là où les difficultés s’accroissent. Une lecture pour les âmes qui aiment être sensibles.

Chronique par Virginie


Toutes nos chroniques à propos de 
livres scénarisés par Zidrou :
BD : Lydie
BD JEUNESSE : Schumi
BD JEUNESSE : Boule à zéro
JEUNESSE (livre illustré) : Monsieur Balouka