BD : Le sommeil de Léo

Auteur : Jean-C. Denis
Editeur : Futuropolis




Le sommeil de Léo dénote positivement dans la production de Jean-C. Denis. Touchant.

L'histoire : 
Alors qu’il mène avec succès une entreprise de meubles en carton, et étant même à deux doigts de signer un contrat décisif avec la Finlande, les ennuis vont commencer pour Melvin Méricourt.

Suite à une apparition télévisée du jeune patron dynamique, Léo, un de ses vieux potes de lycée, cherche à renouer contact. Pour Melvin, Léo a tout du looser collant. C’est à contrecoeur qu’il accepte néanmoins une sortie en sa compagnie, également accompagné de sa secrétaire et une copine. Ils assistent ensemble au spectacle d’un célèbre hypnotiseur… Un spectacle dont Léo ne se réveillera pas, demeurant les yeux grands ouverts, en état de veille paradoxale. 

Avec un zombie sur les bras, la carrière fulgurante et la vie sentimentale de Melvin vont connaître pas mal de déboires.

Ce qu'en dit l'auteur :  
"Dans Le sommeil de Léo, Melvin est le prototype de l’entrepreneur actuel, il est sur un créneau porteur. C’est typiquement le genre de mec qui me fait fuir. Il n’a pas de recul, il est arrogant, désagréable. Face à lui, Léo est un échec parfait. C’est la confrontation de ces deux personnages qui m’intéressait.

Pour raconter de telles histoires intimistes, je préfère m’éloigner d’un style plus jeté pour aller vers une sorte de ligne claire. Même ma narration change. Dans mes ouvrages précédents, j’avais recours au texte off. Là, pas du tout. C’est plus épuré.

Depuis toujours, je revendique la légèreté. Avec Le sommeil de Léo, j’ai l’impression d’avoir monté une marche de plus. Je vais un peu plus loin dans la dédramatisation. Je parle de choses complexes mais avec distance.
Je poursuis ma voie, entre Crumb et Hergé !" 

Et effectivement, ce nouvel album de Jean-C. Denis est une réussite, entre classicisme et modernité. 

A noter que son anti-héros Luc Leroi (dont les aventures sont éditées chez Casterman) apparaît ici comme figurant. Un retour en perspective ?
 
Chronique par Jean Alinea

Lisez nos chroniques à propos d'autres BD de Jean-C. Denis :