BD : Nouvelles du monde invisible

Auteur : Jean-C. Denis
Editeur : Futuropolis



Nouvelles du monde invisible ou l’apologie du nez… Longtemps, Jean-C. Denis a cru avoir un odorat plus développé que celui des autres. Jusqu’au jour où il a bien dû se rendre à l’évidence : ce qui le différenciait était surtout le fait qu’il prêtait attention aux odeurs, à leur bagage de sensations, de souvenirs, d’évocations, de réactions physiologiques. Et qu’il les acceptait. Puanteurs ou subtiles fragrances, les odeurs font le monde, font les autres.

Tranches de vie menées par le bout du nez, donc. Quand les odeurs qu’on pensait avoir oubliées nous reviennent d’un coup, amenant avec elles un souvenir précis, aiguisé par le contexte affectif. Quand celles qu’on pensait connaître semblent le produit pourtant intense de notre imaginaire. Se plonger narines ouvertes dans l’air ambiant, chargé déjà de son histoire.

Dans un texte clôturant son roman graphique, l'auteur nous rappelle combien les odeurs influencent notre état d’esprit, notre bien-être, notre acceptation des autres, de l’autre que nous sommes aussi. Combien elles sont partout, manipulées ou naturelles, détournées ou pures. Combien elles comptent, surtout.

Jean-C. Denis rend les choses (en apparence) simples vraiment fascinantes.

Chronique par Virginie



Lisez nos chroniques à propos d'autres BD de Jean-C. Denis :