BD : Lomax, collecteurs de folk songs


Auteur : Duchazeau
Editeur : Dargaud


Pour réaliser ce docu-fiction, Frantz Duchazeau s’est basé sur les récits du texan Alan Lomax (deux livres qui n’ont à ce jour pas été traduits en français). En 1933, Alan est encore un blanc bec inexpérimenté de 18 ans mais sacrément ouvert et curieux. 

A cette époque, il accompagne son père John pour enregistrer toutes les musiques folk du sud des Etats-Unis, y compris les musiques noires… et donc le blues. Le jeune homme est encore en pleine découverte de sa vocation de sauvegarde du patrimoine. Grâce à leurs captations sonores des années 1930-’40, on a pu découvrir Muddy Waters, Leadbelly et tant d’autres, aujourd’hui connus ou non.

Pendant 50 ans, Alan fera en effet du collectage musical dans le monde entier, par amour des gens et de ce qui transparaissait au travers de leurs notes.

Les portraits des deux protagonistes ne se veulent pas pour autant fidèles à la réalité : Duchazeau profite de la jeunesse d’Alan - et donc sa malléabilité - et du peu d’informations dont on dispose sur John pour modeler leur personnalité à sa guise, créer des psychologies intéressantes dans le cadre du récit. Il est néanmoins plus que probable que les Lomax partageaient ces positions sur le racisme et la ségrégation.

L’auteur prend donc plusieurs libertés, tout en respectant l’esprit général. La rencontre avec Guitar Slim est, par exemple, purement fictive mais nul doute qu’elle synthétise le type de bluesmen existants qu’ont pu croiser les Lomax.



Duchazeau trouve le ton juste pour transposer un témoignage de manière vivante, colportant à son tour une authenticité vivace.

Chronique par Jean Alinea