BD : Les gens normaux

Auteurs : Hubert / collectif
Editeur : Casterman / bdBoum



Les réactions violentes hallucinantes au "mariage pour tous" en France ont  prouvé qu'un travail de sensibilisation allait encore s'avérer indispensable durant quelques années, malgré que la loi ait été votée. 

En collaboration avec une association de défense de l'homosexualité en Touraine, le scénariste de Mademoiselle Nitouche ou du Legs de l'Alchimiste est parti recueillir des témoignages lesbiens, gays, bi et transexuel. Au final, il en ressort une compilation de vécus très différents, de l'exclusion violente de pays ouvertement homophobes à la quête de reconnaissance familiale et sociale dans nos contrées, en passant par une quête identitaire difficile et les affres de la transformation corporelle. 

On peut avoir l'impression d'avoir déjà pris connaissance du sujet, ces récits de vie très bien traduits en images éveille à des aspects insoupçonnés. 

Les planches en noir et blanc sont successivement dessinées par des talents aussi divers qu'Alexis Dormal (Pico Bogue), Audrey Spiry (En silence), Cyril Pedrosa (Ring Circus, Les Trois ombres, AutoBio, Portugal), Merwan (Pour l'Empire, Pistouvi), Simon Hureau (L'Empire des hauts mursTout doit disparaître, Intrus à l'étrange), ou Zanzim (Les Yeux Verts, La sirène des pompiers, Ma vie posthume), pour n'en citer que certains d'entre eux. 

Robert Badinter, qui lutta, en tant que Garde des Sceaux du gouvernement Mauroy, pour la suppression de la disposition légale pénalisant les relations homosexuelles, préface cet ouvrage dont on ressort l'esprit plus ouvert (même s'il l'était déjà).

Chronique par Jean Alinea


Consultez toutes nos chroniques
à propos de