BD : Rork – T0 : Les Fantômes

Auteur : Andreas
Editeur : Le Lombard


Près de vingt ans après avoir clôturé la série Rork, Andreas propose ce nouvel album, numéroté "0", qui se lit comme un one-shot. Et quel one-shot ! Un peu comme dans les premières histoires compilées dans le tome 1, Fragments, on retrouve notre héros aux cheveux blancs à l’écoute des tourments paranormaux d’un homme, Samuel,  venu le consulter. 

L’esprit des débuts donc, un scénario fantastique (dans tous les sens du terme), des mises en pages magnifiques et ce style graphique si particulier qui s’est assuré au fil des années. Voilà ce qui s’appelle la façon idéale de boucler une boucle.

Cette aventure peut se découvrir soit sous forme d’un album distinct et en couleurs, soit en noir et blanc dans la première intégrale de Rork, que les éditions du Lombard publient simultanément. L’intégrale a l’avantage d’être généreuse (un peu lourde, même) puisqu’elle regroupe pas moins de quatre albums (dont trois en couleurs d’origine) et deux courts récits parus dans le regretté Journal Tintin

Si les planches des Fantômes s'avèrent également superbes sans couleurs, au même titre que peuvent l’être celles des Cromwell Stone, du même auteur, je reconnais avoir une préférence pour la version enrichie de la palette d’Isa Cochet, coloriste qui parvient à véritablement sublimer le trait d’Andreas… une fois de plus.

Avec Le cimetière des Cathédrales - qui peut également se lire indépendamment -, ceci est probablement le Rork que je préfère.

Chronique par Jean Alinea



Lisez toutes nos chroniques à propos de BD d’Andreas :