BD : Jésus Marie Joseph

Auteur : Faure
Editeur : Glénat




Ce mauvais titre et cette couverture "manaraesque" font immédiatement croire à un pastiche érotique et gratuitement provocateur du Nouveau Testament, alors qu’il n’en est rien.

Derrière cette "affiche" ratée se cache, au contraire, une relecture très libre et personnelle de la naissance du Messie sous forme d’un conte mythologique. Les catholiques les plus scrupuleux pourront bien sûr y trouver sujet à polémique et n’apprécieront probablement pas cette vision romancée, cherchant à combler une zone d’ombre des Saintes Ecritures, mais elle a l’avantage de donner du corps et une profondeur psychologique à des personnages trop souvent résumés à des décorations, comme Joseph et, surtout, les rois mages.

Parallèlement à Gabriel qui fera la célèbre annonce à Marie (tellement célèbre que l’auteur ne juge pas utile de développer ce versant-là de l’histoire), un autre ange descendu du ciel, sous forme d’une très belle femme, a comme pour mission de trouver le géniteur humain de Jésus. Naïve et pure, elle se fera aider dans sa quête par plusieurs hommes nobles de coeur, parmi lesquels Gaspard, Melchior et Balthazar.

Michel Faure, qu’on connaît principalement comme dessinateur de Elsa, du troisième cycle de Balade au Bout du Monde, du neuvième tome du Décalogue ou encore de Samsara*, se dévoile ici également comme scénariste de talent, maîtrisant une narration assez complexe, entrecoupant son voyage initiatique de flash-backs et de confidences entre personnages. Cela sur 200 pages jamais ennuyeuses.

Graphiquement, Faure offre des pages entièrement réalisées à la peinture - à compter parmi ses plus abouties à ce jour. Très réussie aussi, cette diversité de trognes, souvent burinées, parfois molestées. On lui pardonnera dès lors ce défaut – assez commun dans le métier – de conférer systématiquement aux jeunes femmes des physionomies assez banales, une taille et des mensurations idéalisées, répondant aux canons esthétiques de notre époque. N’y a-t-il donc que Loisel pour être attentif aux charmes diversifiés de la féminité ?

Chronique par Jean Alinea

* Lisez aussi notre avis à propos de sa bande dessinée Camargue Rouge.