ROMAN : Le Complot contre l'Amérique

Auteur : Philip Roth
Editeur : Gallimard
(476 p.)
 
Philip Roth, c'est du solide. Ici, par le biais de l'uchronie (que se serait-il passé, si...) il s'attaque à l'antisémitisme.

Charles Lindbergh, aviateur et antisémite notoire, devient président des Etats-Unis en 1940. L'Europe est en guerre, un certain mouvement (le "Bund") veut à tout prix éviter la participation des USA au conflit.

Un petit garçon, Philip, vivant dans un quartier juif peu éloigné de New York assiste aux empoignades des adultes face à la montée du fascisme et de l'antisémitisme. Il ne comprend pas trop le côté pur et dur de son père, qui refuse toute concession au parti républicain au pouvoir. A tort ou à raison, au lecteur d'en décider. N'étant pas juif, j'éprouve certaines difficultés à comprendre ce refus d'intégration à l'Amérique. Contrairement aux Italiens, Irlandais, Polonais, Portoricains, les Juifs (du moins ceux décrits ici) tiennent à tout prix à conserver leur identité.
L'attaque japonaise contre Pearl Harbour mettra fin aux tergiversations et contraindra les Américains à participer au conflit et à l'élimination (?) du nazisme.

Du très beau travail de fiction mêlé à une probable autobiographie.


Amitiés goy,

Guy.



Lisez tous nos articles à propos d'ouvrages de Philip Roth :