Le Seigneur des ânes

Auteur : Eric Dejaeger
Editeur : Maelström



Mais non, c’est rien. Mais non, pas s’affoler.

Eric Dejaeger écrit un livre sur l’école. Pas celle des loisirs, non. Sur ce qu’elle devient, pourrait devenir. C’est quoi, l'école dans notre société ? Un prof enfermé dans un « blockal » ? Des délibés téléréalité ? Des formations de remotivation ?

Alternant les genres et les rythmes, l’auteur met à nu, avec beaucoup de subtilité, un monde qui nous semble aujourd’hui surréaliste. L’enseignement dans toutes ses dérives potentielles. Finalement, dans ces pages, on sent le cynisme affectueux de quelqu’un qui s’est longtemps laissé consumer par son feu sacré sans pour autant le perdre. Et ce n’est pourtant pas facile.

Violence, absurdités, manque de moyens, pertes de contrôle, incohérences pédagogiques. Le point de non retour n’a-t-il pas déjà été franchi ?

Tous les chapitres du Seigneur des Ânes sont comme un documentaire, une reconstitution possible, sous les angles aiguisés, affaiblis ou bancals de personnages liés par cette profession d’enseignant qui ne sait plus comment elle fait pour trouver encore des élus. Ce métier où il faut absolument rester motivé, flexible, ouvert.

Tous les outils clés de la fiction y sont pourtant et on se laisse prendre au jeu. Perspicace construction, écriture fluide, martelée, sortie de la pierre brute pour être ciselée au détail près.

De quoi marquer les esprits avec peut-être plus d’efficacité et de finesse que le tartinage pataud des faits divers médiatiques.

Chronique par Virginie


Pour se procurer le livre :

http://www.maelstromreevolution.org/pages/FRA/prodotto.asp?ProdottoID=203&FamigliaID=0

Le site de l’auteur :

http://courttoujours.hautetfort.com/