BD : Lettres au maire de V.

Auteur : Alex Barbier
Editeur : Frémok



De la bande dessinée épistolaire entre le maire de V., un loup-garou, un vieil homme observateur, un garçon au comportement violent enfermé dans un placard et encore d’autres. Peut-être pourrait-on ainsi décrire cet ouvrage d’Alex Barbier. Et pourtant, bien sûr, cela va au-delà.

Les images à l’aquarelle, dans des tons à la fois chauds et sombres, installent une atmosphère de bizarrerie dérangeante et fascinante. Le don de suggestion de l’auteur est impressionnant, particulièrement efficace. Les "personnages", évoqués, à peine approfondis, sont pourtant bien ancrés, palpables, alimentent les rouages de l’histoire et le mystère de ce fameux maire de V. qui reçoit tant de lettres sans pourtant jamais y répondre.

Un peu dommage : on aurait aimé que pour un style épistolaire, l’orthographe y soit un peu plus soignée. Mais malgré la crudité, le caractère inhabituel du graphisme (qu’on pourrait comparer à Francis Bacon) est saisissant et fascinant. Lettres au maire de V. est un ouvrage qui sort des sillons avec une épatante brutalité.

Chronique par Virginie

P.S. : Lettres au maire de V. est le premier volume d'une trilogie, dont les tomes suivants (lisibles indépendamment) sont Autobiographie du vampire d'en face et Pornographie d'une ville. Disponibles à la vente et édités par Frémok.

COMMANDEZ Lettres au maire de V. SUR AMAZON.FR