BD : Le voyage d'Abel

D'
aucuns pourraient a priori qualifier Abel d’anti-héros : il est taciturne de caractère, ronchon d’humeur, vieux de son état, paysan de métier, les pensées prises entre l'étau des regrets ou s'échappant dans des rêves de voyages. 
 
A
u fil des saisons, on le suit, du lever au coucher, témoin de la vie de son village de campagne reculé… Du début de journée à s'occuper des bêtes aux fins d'après-midis au bistrot, en passant par le labour, les courses au marché et le bureau de poste... Mais Abel prépare aussi - cette fois, c'est décidé - son départ pour un pays lointain. Il lui faudra entre autres vendre son bétail et trouver une solution pour caser son "fichu" clébard.


 
L
a trame du scénario se résumerait aisément en trois lignes, mais c’est par la subtilité du développement que ce récit est délicieux. Les portraits, les décors, les choix de plans, le rythme du temps qui passe, les dits et non-dits… Tout y sonne juste. Les onomatopées sonores sont d’ailleurs également brillantes d’évocations.


 
I
sabelle Sivan (pour les textes) et Bruno Duhamel* (pour les dessins) parviennent tour à tour à nous amuser, nous émouvoir et nous émerveiller en transposant en planches de BD un vécu simple (pas simple à vivre pour autant)… et je suis bien placé pour savoir l’immense talent nécessaire pour parvenir à ce degré de concision narrative. Le voyage d'Abel est, selon moi et contre toute attente, une grande BD, faite d’une excellente restitution de "petits riens"... qui font tout.
 
Chronique par Joachim Regout

 

Cet album fût d’abord auto-édité en 2014,
mais est aujourd’hui réédité par
le label Grand Angle des éditions Bamboo.

Pour qui s'intéresse à la thématique de l'auto-édition, un article de nos confrères de Wsceleb.com relate l'aventure et le bilan de la première version du livre.

* Lisez aussi notre avis à propos de #NOUVEAUCONTACT_, autre bande dessinée signée Bruno Duhamel