ESSAI : RCH et maladie de Crohn : un chemin vers la guérison

"Au-delà de la douleur, du handicap, de l'immobilisme, du désespoir, ma vie valait-elle la peine d'être vécue. Même fossile, même minérale."

Question existentielle qui traverse inévitablement toute personne atteinte d'une maladie "honteuse" comme - par exemple - cette inflammation intestinale aiguë et  chronique qu'est la maladie de Crohn... comme c'est le cas de Caroline Liborio, auteur de ce carnet de bord (paru aux éditions Michel Jonasz). Elle y témoigne de 20 ans de questionnements, de combats, d'errances, de choix alternatifs, de victoires et d'enseignements de vie obtenus en empruntant, malgré elle, ce parcours sinueux. 

"Je tiens à redire qu'en aucun cas je n'orienterais quiconque dans une direction sectaire. Je reste persuadée que chacun doit trouver sa chapelle, y compris si celle-ci est la seule science médicale traditionnelle. Ce que je désire néanmoins, c'est amener chaque personne à s'interroger sur les choix qu'elle peut et souhaite faire."

Voilà qui résume bien la démarche. De quoi inspirer toute personne souffrante (de cette maladie, mais aussi en général), les proches, le corps médical, le personnel soignant et tous ceux qui s'intéressent aux processus de guérison. Car au-delà des difficultés et des obstacles, cet essai-journal présente surtout un message d'espoir. Après onze années de refus de traitement par infliximab, le gastro-entérologue admet que les choix de Caroline Liborio lui ont été étonnamment salutaires. De quoi rappeler cette maxime de Saint-Augustin :
"Les miracles ne sont pas en contradiction avec les lois de la nature, mais avec ce que nous savons de ces lois." 

Ténacité, dignité et émerveillement... communicatifs.

Chronique par Saphir