Musiques de films - Nouveaux enjeux


Auteurs : Abhervé, Binh, Moure

Editeur : Les Impressions Nouvelles




La réflexion s’impose à l’heure où la composante musicale au cinéma s’est uniformisée soit sur base de standards hollywoodiens, soit sur celui d’un minimalisme répétitif, se voyant parfois même réduite - quantitativement et qualitativement - au profit d’une pudeur des sentiments (cf. les films de Gianni Amelio ou Nanni Moretti). Il sera ici aussi bien sûr question d’usage de chansons préexistantes ou de Tarantino qui ramène la bande sonore au premier plan.



Ce livre propose donc une analyse pointue sur le sujet et ses évolutions, principalement adressée aux compositeurs (le texte étant parfois ponctué de bouts de partitions) et aux cinéastes, apprentis ou confirmés. Bien sûr, l’ouvrage ne comportant que 200 pages, il aborde surtout les question-clés sous l’angle de références notoires. On ne passe pas à côté de l’influence considérable d’Ennio Morricone et du duo Nino Rota-Federico Fellini (souvent “cité” musicalement dans d’autres films). D’autres tandems fructueux sont mis en exergue, de François Truffaut & Georges Delerue à Pedro Almodovar & Alberto Iglesias. A noter qu’un chapitre est consacré à la musique dans le cinéma indien contemporain et un autre au cinéastes migrants et diasporiques.



Les différences de méthode de travail aux Etats-Unis et en France, les problèmes fréquemment rencontrés, la disponibilité des orchestres, des avantages et inconvénients que la musique soit prise en mains par de plus en plus de monteurs-images, … voilà d’autres sujets et expériences qui font l’objet, en fin d’ouvrage, d’un tour de table, où plusieurs intervenants du secteur s’expriment (compositeurs, un superviseur musical, une porte-parole de l’UCMF, un ingénieur du son…)



Assez complet pour un format aussi compact… à défaut d’être grand public.