ESSAI : "Va vers toi", la vocation divine de l'Homme

Auteur : de Souzenelle
Editeur : Albin Michel



"Dans notre situation d’oubli, nous pensons que la liberté consiste à faire ce que l’on veut. Elle est réduite à une liberté de choix (consommation, divertissements...). Or la liberté est intimement liée à la connaissance : si je ne sais pas quel est le choix juste qui va me construire, je suis prisonnière de mon ignorance." Cette phrase forte, extraite d'une interview d'Annick de Souzenelle m'a un jour incité à me renseigner sur cette femme.

Née en 1922, elle a démarré sa carrière en tant qu'infirmière anesthésiste, est devenue ensuite psychotérapeute (très inspirée par les travaux de Carl Gustav Jung) puis théologienne, après s'être convertie (en 1958) à la religion orthodoxe. Depuis une trentaine d'années, Annick de Souzenelle a construit une oeuvre d'analyse et de de réflexion profonde sur base des textes hébreux et des mythes fondateurs de notre culture gréco-latine, judéo-chrétienne et de parallèles avec d'autres traditions religieuses. Elle est entre autres l'auteur du "bestseller" Le symbolisme du corps humain et est indéniablement une signature de référence pour qui se questionne sur la spiritualité de manière générale, sur la pertinence des textes bibliques en particulier.

Si elle porte sur la Bible un regard éclairé, surprenant, contestataire des habituelles interprétations, voire révolutionnaire, il est en revanche dommage que ses écrits fassent si peu de concession à la vulgarisation. Même si vous deviez avoir reçu une éducation chrétienne ou juive, vous aurez sans doute bien du mal à la suivre dans ses pérégrinations mystico-intellectuelles. Et si vous démarrez la découverte par "Va vers toi", la vocation divine de l'Homme, qui se concentre sur les "lois ontologiques" de la Bible, l'érudition incessante du propos a de quoi décourager, et ce malgré l'invitation du titre et l'inspiration de l'auteur.

Vous voilà avertis : à l'instar de Jung en matière de psychologie, Annick de Souzenelle est une "sacrée tête" en matière de théologie, doublée d'un "sacré coeur", s'adressant à des mystiques érudits, philosophes, étudiants ou autres intellectuels spirituels et solidement concentrés. Pour la relative simplification de ses propos, reportez-vous plutôt à l'ouvrage La parole au coeur du corps, remarquable recueil d'entretiens avec Jean Mouttapa (chez Albin Michel également). 

Chronique par Saphir