BD : Les Vacances du Major

Auteur : Moebius
Editeur : Les Humanoïdes Associés


Nouvelle édition (planches intérieures en versions originales noir et blanc) pour cette compilation de récits qui suivirent une moitié des années '70 très inventive pour Moebius, puisque cette époque vit éclore Arzach, Le Bandard Fou et Le Garage Hermétique.
Le Major Grubert auquel le titre du présent recueil fait référence est d'ailleurs un des protagonistes du Garage. Manoeuvre marketing puisqu'il n'est ici qu'une "guest-star".

Les Vacances du Major, ce sont des petits délires personnels rendus publics. De petits pieds de nez aux genres science-fiction ou policier. De petites expérimentations où Moebius joue même à s’inspirer de ses confrères : on pensera tantôt aux Bidochons de Binet, tantôt aux dessins de Jacques Tardi, sans oublier un clin-d'oeil aux superhéros américains.

Ces réalisations anecdotiques ont certainement contribué à l’évolution de leur dessinateur, mais il n'y a ici que de quoi contenter ses aficionados les plus acharnés.
La première histoire, Escale sur Pharagonescia, est encore amusante à lire et comporte quelques belles planches (cf. extrait ci-dessous), mais j'ai, dans l'ensemble du bouquin, surtout retrouvé les mauvaises propensions de Moebius : narration entrecoupée d’élipses aussi soudaines que saugrenues, dialogues peu passionnants et tentatives de gags qui tombent à plat.

On ne peut pas être génial à chaque fois, ni dans tous les styles.

Chronique par Jean Alinea

Cliquez ICI pour consulter notre GRAND DOSSIER consacré à MOEBIUS (Chroniques, INTERVIEW, Citations...)