L'amour et l'oubli

Auteur : André Brink
Editeur : Actes Sud



Magnifique.

Sous forme de biographie fictive de Chris Minnaar, écrivain sud-africain, André Brink nous raconte son parcours d'écrivain engagé, et d'amoureux infatigable.
Minnaar signifie amant en afrikaans.

L'Afrique du Sud, conquise par les Hollandais au 17e siècle (les Boers) deviendra par la suite le théâtre d'affrontements entre les Hollandais et les Anglais pendant des dizaines d'années.
L'instauration de l'apartheid au milieu du 20e siècle laisse encore des traces à ce jour.
La fin de la domination blanche ne date après tout que de 1994.
Ce filigrane historique est important pour saisir l'engagement politique et... amoureux de l'auteur.

Ce roman est également une méditation sur l'attachement sentimental, la solitude, le vieillissement et la mort.

Chris Minnaar a aimé de très nombreuses femmes. Noires et blanches...
Ce livre est un hymne à celle qu'il considère comme la plus importante : Rachel. Elle repose à l'hôpital suite à une agression , et elle va mourir. En une série de retours en arrière, il nous fait découvrir sa rencontre avec Rachel et avec le mari de celle-ci.
Il perdra également sa mère à l'âge canonique de 103 ans.

Tout cela est raconté avec beaucoup de verve. Certaines scènes torrides témoignent d'une excellente connaissance de l'anatomie féminine et de son mode d'emploi à l'usage des hommes à l'éducation sexuelle imparfaite.

La poésie, la culture, l'oenologie, la musique, l'amitié, le sexe, que demander de plus ?

Amitiés afrikaners,

Guy.