BD : Le Monde d'Alef-Thau - T01 : Résurrection

Auteurs : Jodorowsky & Nizzoli
Editeur : Les Humanoïdes Associés




Ce retour est né d'un besoin de Jodorowsky de compléter un des univers qui lui tiennent à cœur. Il nous plonge dans l’imaginaire féérique, initiatique et inquiétant d’un jeune dessinateur dans le coma après un accident de la route.

P
eu
me prédisposait à apprécier ce premier volume du Monde d’Alef-Thau, puisque j’ai toujours trouvé peu engageante* la série-mère (8 tomes autrefois dessinés par Arno sur scenarii du même Jodorowsky). Et puis… sauf exception, j'admets ne pas vraiment être féru d’heroic fantasy.

C
e qui m’a attiré est l’association d’auteurs : celui qu'on ne présente plus, Alexandro Jodorowsky ; et Marco Nizzoli, un dessinateur italien aussi productif que sous-estimé. J’ai toujours suivi de près ce que faisait Nizzoli, sans être pleinement convaincu par les histoires de la plupart de ses associés. Son graphisme semi-réaliste est épuré, gracieux, efficace, accessible, attrayant, émancipé de ses influences (Giraud et Otomo) et ne semble avoir d’autre prétention que servir au mieux les récits.


C
e premier tome du Monde d’Alef-Thau ne déroge pas à la règle : pas de tape-à-l’œil inutile mais un dessin qui fait magnifiquement opérer la magie aux moments propices.


D
es airs de déjà-vu, peut-être, mais une amorce envoûtante surtout.


Chronique par Jean Alinea


*Un a priori que je me sens à présent prêt à dépasser grâce au présent ouvrage.