DVLPT PERSONNEL/CARTES : Le Cercle de l'Alliance


Auteurs: Lhériteau et Merinis

Editeur : Le Souffle d’Or


Nous bousculons quelque peu nos habitudes en parlant cette fois de cartes, ce que nous avions déjà fait à l’occasion de notre dossier consacré à Alejandro Jodorowsky.



Les éditions du Souffle d’Or concentrent la majorité de leurs publications sur le thème du développement personnel. Les cartes qu’elles proposent relèvent du même ordre et sont souvent conçues par des thérapeutes : psychologie et spiritualité - dans le sens large du mot, hors des dogmes -, voilà les maîtres-mots. Ne cherchez donc pas ici d’analogie avec une approche symbolique pointue des tarots, avec des traditions ésotériques rigoureuses ou, à l’inverse, avec des prédictions d’avenir fatalistes.

Le Cercle de l’Alliance présente une version très personnalisée et en très grand format des 22 "arcanes majeurs" du tarot, totalement renommés, ainsi qu’un arcane sans numéro supplémentaire. Les cartes sont tellement grandes (12 cm x 21 cm) qu’elles invitent plutôt à en piocher une pour l’exposer ensuite dans son intérieur et y réfléchir régulièrement en la regardant. Je me demande si ce format était voulu comme tel au départ, car il semble si peu pratique avec le tirage à huit cartes (selon les points cardinaux et intercardinaux) que propose entre autres le livret accompagnateur.



Le graphisme est dans l’ensemble très réussi, des dessins aux pastels de Béatrice Lhériteau à l’infographie, en passant par le visuel récurrent au verso. Sur les rectos, les couleurs sont vives et une belle profondeur est obtenue par des contrastes en clair-obscur. Les réinterprétations des cartes ne sont pas gratuites : on sent qu’elles sont le fruit d’une réflexion, d’une vision sur des aspects inhérents à chaque archétype du Tarot dit "de Marseille" traditionnel. Pour relever certaines choses moins positives, on regrettera le manque de coins arrondis, une imagerie qui évoque parfois trop les dessins de livres pour enfants (la physionomie des dragons et quelques détails trop naïfs), ainsi que des anatomies parfois bancales.

L’esprit du jeu s’inscrit à la croisée des contes de fées et du mysticisme "new âge" (avec un brin de chamanisme). Si vous y êtes réceptifs, le livret contenu dans le boitier, écrit par François Merinis, parlera votre langage, avec beaucoup de douceur et de légèreté, vous invitant à une introspection métaphorique, partant de l’axe "de soi à soi" à une "reconnexion sacrée" en passant par les axes "de soi au monde", "de soi dans la traversée du monde" et "du divin en soi". Un outil aux influences multiples, mais créé dans une bienveillance manifeste, incitant à se poser les bonnes questions, à faire usage de son intuition, de sa créativité et à célébrer la beauté.



Si en revanche vous cherchez quelque chose de sobre, cohérent avec une tradition psychologique, philosophique ou spirituelle, ceci ne vous interpellera pas au-delà de la joliesse des dessins. Vous préférerez sans doute certaines approches thérapeutiques remarquables du Tarot de Marseille (Tchalaï Unger, Alejandro Jodorowsky, Georges Colleuil, …) ou du Yi-King (Claude Pipitone, …), qui vous demanderont temps et étude. Il existe aussi un jeu simple et excellent, intitulé le Psycho Tarot, fondé en 1973 par les californiens Hurley et Horler sur les concepts de la Gestalt, de l’analyse transactionnelle et de la psychosynthèse. Malheureusement, ce petit jeu en noir et blanc tarde à être réédité. Enfin, il existe aussi une synthèse d’enseignements à méditer, également sous forme de cartes à piocher, tels le Osho Zen Tarot, à condition de passer outre un graphisme inégal.

Chronique par Saphir