Alejandro Jodorowsky à propos du projet de film "King Shot"


La carrière cinématographique de Jodo comporte quelques joyaux, tels El Topo (qui a marqué cinéphiles et rockeurs des années 1970), La Montagne Sacrée (1973), Santa Sangre (1989) ou encore l'autobiographique Danse de la Réalité (2013). Elle possède aussi son lot de compromis (The Rainbow Thief, 1990, réalisé sur commande, avec Peter O'Toole et Omar Sharif), de films inaboutis (le catastrophique Tusk de 1980) et même plusieurs douloureux avortements de projets, parmi lesquels Dune (au milieu des années 1970), Les enfants d'El Topo / AbelCain, Triptyque ou encore King Shot

Lors d'un de nos entretiens avec Alejandro, en 2008, il avait, très enthousiaste, annoncé la sortie pour 2010 de ce "film spaghetti gangster métaphysique", simultanément violent et profond, ... mais le financement s'est malheureusement avéré insuffisant pour le mener à bien. King Shot devait être produit par David Lynch (via sa societé Absurda) et une des stars musicales les plus controversées depuis plus d'une décennie, Marilyn Manson, aurait dû y tenir le rôle d’un pape anthropophage de 300 ans ! Parmi les autres acteurs prévus, notons Asia ArgentoNick NolteSantiago SeguraUdo Kier, son fils Adan Jodorowsky et même Johnny Depp dans un rôle secondaire.


Il y aurait été question d’un casino au milieu de nulle part, attirant toutes sortes de bandits, et d’un couple de jeunes architectes bloqué par l’armée au milieu du désert après la découverte de membres d’un cadavre gigantesque.


Le lien suivant proposait quelques esquisses du storyboard :
http://twitchfilm.net/archives/006452.html
Le réalisateur nous avait confié sa vision pour le moins surprenante de Marilyn Manson :
"Manson est un artiste, un artiste révolutionnaire. Sa démarche n'est pas destructrice. Elle nous aide à développer notre conscience. Manson nous apporte une conception très esthétique du show musical. Il montre un personnage irréel. Son costume et son maquillage cachent son vrai ego. J'admire en lui, non une personne, mais un être essentiel, de rêve. Grâce a lui, tout "réalisme" est expulsé du plateau à coups de pieds."

Et nous avait fait part de sa satisfaction face à la réédition en DVD de Santa Sangre, film qui témoignait d'un changement de démarche artistique.
"Oui, Fando & Lis, El Topo et La Montagne Sacrée sont des films pour l’esprit, alors que Santa Sangre cherche vraiment à susciter l’émotion."