BD : La femme de l'Ogre

Auteurs : Bernadette et Etienne Appert
Editeur : La Boîte à Bulles



Pour les adolescents et adultes qui restent friands de contes, voici une très belle interprétation graphique et une digression sur base de l'histoire du Petit Poucet de Charles Perrault. Après un récapitulatif de l'aventure de Poucet et ses frères, Bernadette Appert a imaginé le destin de l'épouse de l'Ogre, animée d'une rage vindicative et dévastatrice après que son innommable mari ait malencontreusement commis le meurtre de ses propres enfants et fui. 
 
Le récit est exempt de tout texte et lorsqu'il fait appel à des bulles, celles-ci sont imagées. 

A défaut d'une grande originalité de patte ou dans la physionomie des personnages, le dessin en noir et blanc d'Etienne Appert regorge de trouvailles d'expressivité : la tige du phylactère qui prend la femme de l'Ogre à la gorge quand elle entend quelqu'un parler de ses enfants, par exemple. Paraissant parfois laissées en l'état de storyboard, ses mises en page sont néanmoins audacieuses et fluides. 

On regrette par contre, étant donné le bel aspect cartonné de cette bande dessinée, qu'elle soit trop vite lue et que le dénouement semble - selon moi - manquer d'un épilogue. Mais hormis ça, La femme de l'Ogre mérite amplement la découverte.

Chronique par Jean Alinea